A la découverte de nouveaux horizons

Carp Specimen Média Carpe 163

Nous avons vu dans les différents dossiers de cette rubrique que la pêche des gros sujets est une passion à part entière, qui demande beaucoup d’investissement et d’abnégation, de confiance en soi et de soif de découverte. Les techniques et stratégies, aussi larges qu’elles puissent exister, ne suffisent pas à trouver un plein épanouissement personnel quant à la quête du saint Graal. La découverte de nouvelles eaux, de nouveaux spots, mais aussi de nouvellesdestinations apaise notre soif d’aventure et nous permet de toucher du bout du doigt certains rêves et sensations jusqu’ici inestimés. Nous allons voir dans ce nouveau dossier que sortir des sentiers battus et s’ouvrir aux autres et au monde est souvent un gage de réussite dans notre quête.

LES VOYAGES FORMENT LA JEUNESSE, MAIS PAS QUE … La mentalité des pêcheurs de carpes français reste pour une grande majorité très chauvine, et beaucoup d’entre nous sont très attachés à notre beau pays, sans penser que d’autres trésors se trouvent de l’autre côté des frontières. Certes, la France reste une destination phare pour la pêche des gros sujets, avec de nombreux lacs et rivières au potentiel extraordinaire, mais ces dernières années, force est de constater que des très gros sujets nagent aussi en dehors de notre territoire. L’explosion des réseaux sociaux nous offre une ouverture sur le monde, jusqu’ici insoupçonnée. Ceux-ci ont souvent éveillé une grande curiosité chez moi, et l’amoureux des grosses carpes et des beaux endroits que je suis m’a fait m’intéresser à des lacs dont j’avais vaguement entendu le nom, sans savoir réellement quels étaient le cheptel et les belles surprises qu’ils abritaient. Il n’en fallait pas plus pour passer le cap, et sortir de ma zone de confort. Il est vrai que rester dans son pays de résidence apporte tout de même son lot de confort et de facilité : pas de barrières de la langue, des échanges d’informations plus facile à avoir (bien que la mentalité française ne soit pas vraiment propice au partage), mais aussi un investissement moindre puisque nous avons tous, ou presque, des eaux où nagent de très grosses carpes à proximité. Toutefois, le jeu en vaut la chandelle, et finalement, une fois le premier pas franchi, on s’aperçoit vite que tout n’est pas aussi compliqué et l’on regrette même parfois de ne pas l’avoir fait plus tôt.

La suite dans le Média Carpe 163

 

Postez votre actualité

Publiez vos actualités directement sur notre site en cliquant sur le lien ci-dessous.

 Poster mon actualité