LA SÉCURITÉ DES CARPES, LES BONNES MANIPULATIONS

Dossier du mois Média Carpe 164

La sécurité des poissons a été mise en avant avec l’avènement du no-kill. Des progrès incroyables ont été réalisés en quelques années. Les fabricants innovent et les produits proposés évoluent dans le bon sens, pour un « catch and release » propre, bien pensé. Les pêcheurs que nous sommes avons adopté des techniques pour minimiser les risques de blessure. Aussi, pour les réduire encore, appliquons quelques gestes simples.

INTO THE NET !

Ça y est, elle est dans la filoche. Après un départ tonique et un combat âpre, cette grande carpe maillée se retrouve… dans nos mailles ! C’est à partir de ce moment, que les manipulations vont commencer et qu’il faudra être le plus attentif possible. Les émotions du combat passées, il faudra vite se ressaisir pour adopter les bons gestes. La première chose à faire, si cela s’avère possible, sera de décrocher le poisson après sa mise à l’épuisette. Ainsi, l’hameçon ne risquera plus d’accrocher dans le filet d’épuisette et de tirer sur la bouche de la carpe. Si la décroche n’est pas réalisable, il faudra être très prudent sur le positionnement de l’hameçon avant le moindre déplacement de la captive. Avant de lever l’épuisette, bien sûr, on la déclipse (on déboîte les mâts de l’épuisette), mais surtout on s’assure que la tête du poisson est tournée vers la tête d’épuisette, et que sa queue est vers le « V ». En bref, la carpe doit se présenter avant toute manipulation dans le sens inverse par lequel elle est entrée, dans le but de faciliter sa sortie. On va y revenir. On roule doucement le filet jusqu’à 15 ou 20 centimètres du dos du poisson, en surveillant attentivement le positionnement de ses nageoires. Ses organes de propulsion, d’équilibre et de direction doivent être bien plaqués contre son corps avant extraction. On lève doucement, en veillant bien à ce que les pectorales et les ventrales soient toujours calées ; on vérifie la dorsale et l’anale, afin que leur rayon épineux n’accroche pas les mailles du filet. La caudale non plus, ne doit pas être comprimée ou retournée par la maille de l’épuisette. Transverser sereinement le poisson de l’épuisette à un sling après la décroche est excellent pour sa sécurité. Bien évidemment, les mêmes gestes sont à reproduire avec le sling. On déplacera le poisson d’un point A à un point B, sur un trajet le plus bref possible. Moins il restera en lévitation et mieux il se portera ; ce bol d’air est plus appréciable et prudent si Madame a le nez légèrement orienté vers le bas. Une inclinaison infime change tout : la tête en léger contrebas pousse tous les organes externes du poisson dans le bon sens ...

 

La suite à lire dans le Média Carpe 164

Postez votre actualité

Publiez vos actualités directement sur notre site en cliquant sur le lien ci-dessous.

 Poster mon actualité